Préliminaires

Après avoir posé le champignon sur une feuille de papier à côté de l'ordinateur et lancé l'application MYCOBUX l'utilisateur choisira sur la première fenêtre le type de champignon.
La ou les fenêtres suivantes seront à compléter :

Tout d'abord en étudiant le champignon en entier : forme, dimension, biotope, substrat, saison, région, mode pousse;

L'utilisateur étudiera ensuite le pied (si présent) : forme, couleur(s), revêtement, couleur de la chair, odeur, consistance, voile;

Puis le chapeau ou le réceptacle : forme, couleur, taille, consistance de la chair, revêtement, lames ou tubes;

Pour terminer par les lames ou tubes (si présents) : couleur, attache.

Le résultat comportera le nom du champignon et offrira la possibilité d'en savoir plus.

Mycobux fera appel à plusieurs de vos sens :

La vue
C’est l’examen visuel qui permet d’éliminer d’emblée beaucoup de possibilités. La première étape de sélection de l’ensemble y contribue.

Le toucher
Un chapeau de champignon peut être lisse, velouté, craquelé, velu, soyeux par temps sec et devenir gras, lubrifié ou visqueux par temps humide ; autant de critères qui contribuent à l’identification.

L'odorat
Beaucoup d’espèces ont une odeur très caractéristique facilitant parfois la détermination immédiate.

Le goût
Le goût est un critère d’identification important. Tous les champignons, même toxiques, peuvent être goutés sans danger en petite quantité à condition de recracher.

Le logiciel fera aussi appel à votre mémoire en ce qui concerne le lieu de cueillette.
Les champignons sont généralement à terre, mais il faut lever la tête pour voir sous quels arbres ils ont poussé. Le biotope environnant, est souvent un critère important d’identification, notamment la nature du sol, humidité, l’altitude…