Mise en garde

Ce logiciel constitue une aide à la reconnaissance des champignons. l'AMB décline toute responsabilité en cas d'intoxication.

Nous vous rappelons que la consommation de champignons n'est pas un acte anodin. Vous ne devez pas en consommer plus de 150 g par semaine.
Certaines espèces, même réputées comestibles, insuffisamment cuites sont toxiques. Ne pas mettre des champignons crus dans vos omelettes, ils risquent de ne pas être assez cuits. Il est préférable de verser les œufs sur des champignons DEJA cuits. Quelques rares espèces peuvent être consommées crues, c’est néanmoins déconseillé en raison des risques de contracter l’échinococcose, une maladie transmise par l’urine des renards.




Références

Les critères d'identification utilisés dans ce logiciel sont issus de nos observations et d'une synthèse de différents ouvrages mycologiques dont nous donnons les références ci-dessous :

Champignons de Suisse Breitenbach & Kränzlin
Champignons d'Europe occidentale Bon
Le guide des champignons Eyssartier & Roux
Les champignons Phillips
Champignons du nord et du midi Marchand
Guide des champignons de France et d'Europe Courtecuisse & Duheim
Guide Vigot des champignons
Guide des champignons Borgarino & Hurtado
Les champignons Hagara & Antonin & Baier
Larousse des champignons Redeuilh & Eyssartier & Masson-Deblaize & Joly
Mille et un champigons Pierre Roux




Propriété intellectuelle

Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction par tous procédés, réservés pour tout pays.

Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des textes ou images figurant dans le logiciel MYCOBUX, faite sans autorisation de l'auteur, est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ou commerciale et, d'autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d'information de l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (art. L. 122-4, L. 122-5 et L. 335-2 du code de la propriété intellectuelle).